Tallandier

VIRMONNE Claude – L’appel du passé

Réf: rf-tcvap
2,50 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Extrait

1/   Les paroles de Morvane la poursuivaient ; elle se sentait devant un problème qu’elle était incapable de résoudre, faute d’en connaître les données exactes.

   Quand elle atteignit la maison, sa mère n’était pas encore de retour ; sur la porte de la cuisine, surmontée d’une glycine toute épanouie de fleurs mauves, Naïck Ar Graz, l’ancienne gardienne, tricotait debout, par une vieille habitude ; et avec sa coiffe empesée elle ressemblait à quelque béguine d’un tableau flamand.

   - Bonne promenade, mademoiselle ? s’enquit-elle poliment.

   Après une hésitation, Armelle s’approchait de la tricoteuse.

   - Naïck, dit-elle, je viens de faire une étrange rencontre.

   L’expression grave et anxieuse de la jeune fille alerta Naïck, car elle interrompit son travail et elle leva sur elle ses yeux soudains attentifs.

   - Qui avez-vous rencontré, mademoiselle ?

   Peut-être s’imaginait-elle qu’il s’agissait d’un revenant, d’un korrigan, ou d’un de ces esprits dont les croyances bretonnes peuplent les lieux déserts ; mais Armelle expliquait :

   - Deux jeunes filles… ou plutôt une jeune fille de mon âge et une petite fille aux cheveux roux.

   Deux rides coupèrent le front tavelé, bruni par les intempéries de NaÎck, elle fit, avec un hochement de tête :

   - Morvane et Rosenn Roscaël, évidemment ! Vous ne pouviez guère faire autrement que les rencontrer un jour ou l’autre, car leur champ jouxte le parc et leur maison n’est pas éloignée.

 

2/   Résumé

   Armelle Trémaz aime Richard Daverly, qui n’éprouve pour elle qu’une tendre amitié, mais se laisse entraîner à des fiançailles qui deviendront officielles plus tard. Elle part en vacances pour Kergoat, maison natale de son père, mort depuis peu et où elle fera la connaissance de ses cousines, Morvane et Rosenn, dont elle vaincra peu à peu leur hostilité à son égard. Leur servante, au contraire, reporte sur Armelle la haine vouée à son père à cause d’une faute commise dans le passé envers Tecla, la mère de Morvane.

   Entre Richard et Morvane naît l’amour. A sa majorité, Armelle prend connaissance d’une lettre posthume de son père et les révélations qu’elle contient poseront à la jeune fille un douloureux cas de conscience.

   Un homme compréhensif, David Ronceray, l’aidera à surmonter l’épreuve. Trouvera-t-elle ensuite le bonheur ?  

 

Descriptif

Editions Tallandier année 1971, Etat général Moyen, couverture souple, tranche et dos moyennement passés et marqués, intérieur assez frais, tranches des pages moyennement salies 11,5x18,2 cm, 256 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser