Points
PROMO

DUBOIS Jean-Paul – Une vie française

Réf: re-pp1378
1,40 € TTC
2.00 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Extrait

1/   Je terminai mon trimestre à la Caisse des congés payés du bâtiment sans avoir connu le moindre problème. Azoulay n’importunait plus Delmas. Quant à moi, il semblait m’avoir littéralement rayé de son champ de vision. Pour que mon passage à la Caisse ne soit pas totalement vain, je prenais un malin plaisir à truquer nombre de décomptes offrant ainsi des primes supplémentaires aux ouvriers qui s’échinaient sur les chantiers. Il en faisait aucun doute qu’Azoulay avait découvert mon manège, mais – rapport de force oblige – j’étais convaincu que mes rudes manières de grizzli lui avaient appris qu’il valait mieux, parfois, se cacher de la vérité.

   En revanche, mon coup d’éclat n’avait pas eu le même effet auprès de mes collègues. Il ne m’avait pas rendu populaire, ne m’attirant pas le moindre soutien, ni la plus petite sympathie. Epuisé, brisé, Delmas était au-delà de ces sentiments. Quant aux autres, peut-être m’en voulaient-ils de leur avoir involontairement montré que, bien plus qu’Azoulay, leur véritable ennemi était leur propre lâcheté.

   Le dernier jour de mon service, tout le monde s’en alla sans me dire au revoir. Azoulay sortit en dernier de la pièce. En passant devant moi, il s’arrêta un instant :

   - M’sieur Blick, là… voilà… c’est au sujet des majorations d’honoraires, là, sur les bulletins d’intempéries. J’voulais vous dire que j’ai été obligé de tout rectifier, là, et puis de faire un rapport à la direction. Alors faudra pas hésiter à aller taper s’ul bureau, là, s’ils vous convoquent, hein ?

 

2/   Résumé

   Petit fils de berger pyrénéen, fils d’une correctrice de presse et d’un concessionnaire Simca à Toulouse, Paul Blick est d’abord un enfant de la Ve République. L’histoire de sa vie se confond avec celle d’une France qui crut à de Gaulle après 58 et à Pompidou après 68, s’offrit à Giscard avant de porter Mitterrand au pouvoir, pour se jeter finalement dans les bras de Chirac.

   Et Paul, dans tout ça ? Après avoir découvert, comme il se doit, les joies de la différence dans le lit d’une petite Anglaise, il fait de vagues études, devient journaliste sportif et épouse Anna, la fille de son patron. Brillante chef d’entreprise, celle-ci lui abandonne le terrain domestique. Devenu papa poule, Paul n’en mène pas moins une vie érotique aussi intense que secrète et se passionne pour les arbres, qu’il sait photographier comme personne.

   Une vraie série noire – krach boursier, faillite, accident mortel, folie – se chargera d’apporter à cette comédie française un dénouement digne d’une tragédie antique.

   Si l’on retrouve ici la plupart des fondamentaux de Jean-Paul Dubois – dentistes sadiques, femmes dominatrices, mésalliances et trahisons conjugales, sans parler des indispensables tondeuses à gazon -, on y découvre une construction romanesque dont l’ampleur tranche avec le laconisme de ses autres livres. Cet admirateur de Philip Roth et de John Updike est de retour avec ce roman dont le souffle n’a rien à envier aux grandes sagas familiales, dans une traversée du siècle menée au pas de charge. 

 

Descriptif

Editions Points P1378 année 2005 ISBN 2020826011, Assez Bon Etat général, couverture souple, tranche et dos un peu passés et marqués, pages moyennement jaunies, tranches des pages un peu salies, livre d’occasion broché format poche de 11x18,2 cm, 416 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser