Hachette

FARLEY Walter – Un rival pour l’étalon noir

Réf: j-hbvwfrpen
2,00 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Titre original « The black stallion challenged »

Traduit de l’américain par Jean MURAY

Illustrations de Raoul AUGER

Extraits

1/   Alec leva les yeux :

   « Moi, j’ai l’impression que c’est quelque chose d’assez sérieux.

   - Continue », Alec.

   Je possède un cheval…

   « Me voilà soulagé ! interrompit le vieil entraineur. Au moins, celui-là n’a pas besoin que nous lui procurions un cheval. En cela, il diffère de tes précédents correspondants. »

   Alec avait gardé les yeux fixés sur la lettre :

   Son nom est Flamme. Je crois qu’il n’y as pas plus rapide que lui au monde.

   « C’est ce que croient tous les propriétaires », commença Henry.

   Plus rapide que Black.

   « Ça, Alec, c’est nouveau ! En général, tes admirateurs ne vont pas aussi loin. »

   Ilo n’y a pas longtemps, je l’ai chronométré sur mille six cents mètres. Il a fait une minute trente-quatre secondes.

   Henry eut un sourire :

   « Diable ! Presque mieux que le record du monde. »

   C’était sur une piste d’hippodrome.

   Cette fois Henry sourit largement.

   « Quelle imagination ! »

   Puis il se détourna et ajouta en se dirigeant vers la porte :

   « Tache d’avoir autant d’imagination que lui, Alec, et termine tout seul la lecture de cette lettre. Moi, je suis trop paresseux pour suivre jusqu’au bout des histoires aussi farfelues. »

 

2/   Alec n’eut pas le temps de se répéter jusqu’au bout ce programme. La cloche tinta. La porte de sortie s’ouvrit brusquement. Black bondit en avant. Alec ne bougea pas, attendit avec patience que l’étalon noir eût choisi sa cadence. Il se contenta d’élever un peu les rênes. Oh ! de quelques millimètres seulement. Cela suffit pour que Black allongeât son galop, tout en secouant la tête comme si le mors le gênait. Alec détendit légèrement les rênes. Il fallait freiner l’étalon noir, non le rendre furieux, bref lui donner l’impression qu’il allait à sa guise.

   Couché sur l’encolure, Alec lui parlait sans cesse. Les petites oreilles frémissaient, s’inclinaient vers lui, pointaient de nouveau, étaient sans cesse en mouvement. Black ralentit, adopta une allure presque sage.

 

3/   Résumé

   Black, le célèbre Etalon noir, a une grande affection pour son jockey, Alec Ramsay, qui lui rend bien. A tel point que beaucoup de personnes disent qu’elles n’ont jamais vu pareille amitié entre un garçon et un cheval.

   Alec se repose après une saison bien remplie lorsqu’il reçoit une lettre curieuse d’un jeune homme : Steve Duncan possède, lui aussi, un cheval extraordinaire, un alezan nomme Flamme. Il prétend que son pur-sang est capable de l’emporter sur Black.

   Alec devrait se méfier. Mais il accepte de relever le défi lancé par Steve. L’Etalon noir contre l’étalon alezan ! Que le meilleur gagne ! C’est la loi du sport.

 

Descriptif

Editions Hachette bibliothèque verte année 1973, Bon état général, couverture rigide, tranche et dos un peu passés et marqués, pages jaunies, tranches des pages un peu salies, livre d’occasion relié format poche de 12,4x17,2 cm, 192 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser