PROMO

GUILLEMET Robert – L’illustre Théodule

Réf: rf-splrgit
2,10 € TTC
3.00 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Roman humoristique

Extrait

1/   Croyez-vous aux pressentiments, aux chats noirs qui vous croisent dans la rue, aux prémonitions et autres incongruités de l’au-delà, en un mot à cette extraordinaire prescience qui vous permet d’affirmer sans hésiter, par exemple, en contemplant l’horloge de la gare : « Pour une fois que je suis en retard, ce sacré train sera parti à l’heure ! ». C’est un fait avéré : de mémoire d’homme, ces affreux tortillards n’est jamais parti à la minute prévue par les indicateurs de chemin de fer, par les panneaux d’affichages, ni par le chef de gare.

   Votre pressentiment peut donc être considéré comme d’une nature particulièrement remarquable. Mais, parvenu sur le quai, vous constatez avec étonnement que le train est toujours là. « Complètement idiot, ce pressentiment ! », pensez-vous aussitôt. Vous sautez dans le train au moment où il s’ébranle puis, vous laissant choir sur la banquette, vous vous épongez le front en disant à votre vis-à-vis :

   - J’i eu chaud ! Je croyais bien, cette fois, que c’était cuit. Heureusement qu’il ne part jamais à l’heure…

   - De quoi parlez-vous ? s’inquiète votre voisin surpris.

   - Du train, parbleu !

   - Mais il est bien parti à l’heure.

   - Vous plaisantez ? J’avais déjà deux minutes dans la vue en sortant du métro.

   - Alors, vous avancez.

   - Pas du tout Môssieu ! Ma montre ne se dérègle jamais.

   - Pour votre gouverne, la mienne non plus.

 

2/   toujours dans le même ordre, la procession traversa la boutique sur toute sa longueur. Puis, manifestement ravi de la bonne exécution du numéro, le gorille jugea bon d’accomplir un tour d’honneur supplémentaire à l’intérieur du magasin avant d’expulser le malheureux Théo en le catapultant sur le trottoir d’un magistral coup de sabot dans le bas du dos. C’est vers le milieu du second tour que cessèrent les cris d’agonie…

   C’est ainsi que notre héros, après avoir franchi le seuil de la porte de la plus aérienne manière, décrivit une superbe parabole au-dessus du trottoir. Les lois de la pesanteur étant ce qu’elles sont (jusqu’à ce qu’un petit rigolo vienne tout chambouler), la trajectoire s’acheva brutalement au pied d’un bec de gaz. Un lévrier aux origines douteuses absorbé dans l’accomplissement d’un rite spécifique à la race canine assista, stupéfié à l’atterrissage de l’étrange homme-oiseau. L’épanchomètre à zéro, l’animal s’enfuit dare-dare en hurlant à la mort.

   A quelques pas de là, un couple venait de s’immobiliser, pétrifié par l’horreur de la scène. La femme se réfugia dans les bras de son compagnon, en poussant de petits cris effarouchés. L’homme, un géant placide, la reçut sur sa vaste poitrine. En dépit de son apparente impassibilité, il luttait de toutes ses forces pour ne pas se laisser aller à une aveugle panique…

 

Descriptif

Editions La solidarité par le Livre année 1972, Etat général Moyen, Une page avec une petite déchirure, couverture souple, tranche et dos moyennement passés et marqués, pages jaunies, tranches des pages un peu salies, livre d’occasion broché grand format de 14,2x19,3 cm, 216 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser