Pocket/Presses Pocket

PRIEST Christopher – Le Livre d’or de la science-fiction

Réf: sf-pp5078
1,50 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Anthologie réunie et présentée par Marianne Leconte

Sommaire

- Les îlots obsessionnels de Christopher Priest par Marianne Leconte

- La tête et la main

- Le monde du Temps-Réel

- L’été de l’infini

- Le regard

- La négation

- Et j’erre solitaire et pâle

- Bibliographie de Christopher Priest

Extrait

1/   Le Monde du Temps-Réel (1970)

   Ceci n’a aucun rapport mais illustre l’attitude pédante et molle à l’égard de la vie que nous avons tous fini par avoir dans l’observatoire.

   Les cabines de l’observatoire ont été construites sur la périphérie, de manière que chacune ait au moins une paroi contre le vide. Comme le laboratoire est déplacé d’un endroit à un autre, des tensions structurelles apparaissaient, sous forme de fissure dans la coque extérieure.

   Dans la cabine que je partage avec ma femme Clare, il t a vingt-trois fissures, et chacune pourrait drainer tout l’air de notre cabine si elle n’était pas périodiquement vérifiée et rescellée. Ce nombre de fissures est assez typique, il n’y a pas une cabine qui n’en ait au moins une demi-douzaine.

   Chez nous, la plus large s’est produite une nuit alors que nous dormions, et malgré notre système d’alarme à la réduction de pression nous étions déjà dans un état d’hypoxie avancée quand on nous réveilla. Cette fissure affecta en même temps plusieurs autres cabines, et ce fut à la suite de cet incident qu’un certain nombre d’entre nous proposèrent d’abandonner complètement la section habitation et de coucher dans une des salles communes.

 

2/   L’été de l’infini (1975)

   Août 1940

   Il y avait une guerre, mais pour Thomas James Lloyd, cela ne faisait aucune différence. La guerre était gênante, restreignait sa liberté d’agir, mais ne constituait pas sa préoccupation principale. L’infortune l’avait amené au sein de cette époque violente, mais il ne désirait pas participe à ses crises. Il se tenait en dehors des choses, dans l’ombre du cataclysme.

   Il était debout sur le pont enjambant la Tamise à Richmond, les mains sur le parapet, contemplant la rivière qui dérivait jusqu’au sud. Le soleil brillait, et il prit ses lunettes de soleil dans leur étui métallique au fond de sa poche et les mit.

   La nuit constituait le seul adoucissement des tableaux du temps gelé ; c’étaient les lunettes noires qui s’en rapprochaient le plus.

 

Descriptif                                           

Editions Presses Pocket 5078 année 1980 ISBN 2266008889, Assez Bon état général, couverture souple, tranche et dos un peu marqués et passés, pages moyennement jaunies, tranches des pages moyennement salies, livre d’occasion broché format poche de 11,2x17,8 cm, 288 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser