Marabout

VAN VONGT A. E. – Pour une autre Terre

Réf: sf-msf262
2,00 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Titre original « Rogue Ship »

Traduit de l’américain par Gérard COLSON

Extrait

1/   Lesbee endossa son costume de protection et grimpa sur la passerelle. Les étincelles poursuivaient leur danse folle sur la face extérieure du plastiglas et c’était un plaisir de s’asseoir au tableau de commande pour observer l’écran monté deux jours plus tôt par l’équipe des physiciens. L’écran recevait les images envoyées par des caméras exploratrices à grande vitesse et un dispositif électronique éliminait automatiquement chaque image troublée par les étincelles. Les vues de l’extérieur défilaient si vite que la scène se déroulait sans interruption.

   Lesbee était assis au pupitre quand, soudain, un éclair illumina le coin inférieur de l’écran ; un objet à quinze kilomètres environs.

   Un vaisseau spatial !

   Lesbee se demanda aussitôt comment l’engin avait pu s’approcher aussi vite. Une seconde auparavant, l’espace était vide et maintenant, un vaisseau gigantesque l’occupait.

   La voix calme du Capitaine Lesbee sortit du haut-parleur.

   - Apparemment, ces créatures ont découvert un mode de propulsion et des techniques anti-inerties qui les dispensent d’accélérer ou de ralentir pour le départ ou l’arrivée. Elles sont probablement capables d’atteindre les vitesses interstellaires maximales quelques instants après avoir quitté leur atmosphère.

 

2/   Dans les jardins hydroponiques, John Lesbee IV poursuivait la cueillette des fruits mûrs, sans prendre la peine de souffler un peu. La paroi la plus proche se trouvait à une soixantaine de mètres, mais la prudence du jeune homme n’avait pas de limite. Avec une désinvolture parfaitement étudiée, il écouta ce que la jeune fille avait à lui dire.

   - D’après maman, les étincelles ont fait leur apparition, il y a deux jours. Nous devons donc approcher de Phocyon.

   Lesbee IV ne répondit rien. Il acceptait l’explication devenue classique : le phénomène se produisait chaque fois que deux soleils, ou plus, arrachaient à leurs champs magnétiques respectifs un grand nombre de particules à forte énergie, les accéléraient et les projetaient dans l’espace interstellaire.

   Bien que ses chances d’arriver au pouvoir fussent maintenant très minces, Lesbee IV appliquait toujours une « politique » qui lui prescrivait, entre autres choses, de ne pas discuter les questions techniques avec ses partisans. Il avait donné ses instructions à la jeune fille pour le soir précédent. Elle avait donc à présenter son rapport.

 

3/   Résumé

   Dans l’immensité des espaces intersidéraux, entre la Terre et Phocyon, un vaisseau de la dernière chance vogue à la recherche d’une planète habitable.

   Pendant plus d’un siècle, plusieurs centaines de personnes doivent vivre dans ce monde clos, sans espoir de retour, puisque la Terre a été détruite. De génération en génération, le voyage interminable mine les énergies, exacerbe les conflits, cause de véritables révolutions. Deux conceptions se heurtent. Faut-il continuer vers une planète inconnue, malgré les dangers et la lassitude ? Faut-il au contraire retourner vers le vieux monde natal… même s’il n’en subsiste que des ruines ?

 

Descriptif

Editions Marabout Science-fiction 262 année 1976, Bon Etat général, couverture souple, tranche et dos un peu passés et marqués, pages jaunies, tranches des pages un peu salies, livre d’occasion broché format poche de 11,7x18,2 cm, 256 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser