Tallandier

VEUZIT Max du – Le mystère de Malbackt

Réf: rf-tmdvmm
2,00 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Extrait

1/   Le lendemain soir, nous arrivâmes à calais, d’où nous nous embarquâmes pour Douvres. Et le quatrième jour, à dix heures du matin, après avoir passé par Londres et Liverpool sans nous y arrêter plus longtemps que pour y prendre un peu de repos entre les trains, nous descendions à Dumfries.

   J’avais prévenu télégraphiquement, à Liverpool, mon tuteur, de l’heure exacte de notre arrivée et celui-ci avait envoyé une voiture, à la gare, au-devant de nous.

   Aussi à peine avions-nous mis le pied hors de notre wagon qu’un homme d’une trentaine d’années, vêtu d’une sorte de houppelande grise, se précipita vers moi.

   A son aspect je devinai un domestique.

   - Miss Margaret Dumart ? s’informa-t-il en s’inclinant respectueusement.

   - C’est moi, répondis-je un peu amusée d’entendre pour la première fois mon nom de Marguerite prononcé en anglais.

   - Je suis chargé par sir Everard Dunbuy de conduire Mademoiselle à Malbackt…

   Je lui tendis mes billets.

   - Si vous voulez vous occuper de mes bagages : il y a deux grandes malles et une plus petite.

   Pendant qu’il les plaçait sur la plate-forme de la voiture, j’envoyai Benoise chez un boulanger, dont la boutique se dressait en face de la gare, pour y acheter un petit pain que, sans plus de façon, je me mis à dévorer à belles dents, aussitôt qu’elle l’eut apporté, car je n’avais pas déjeuné.

 

2/   Résumé

   Orpheline, Marguerite Dumart est recueillie par son oncle, sir Everard Dunbuy dans son domaine de Malbackt, en Ecosse. Tout de suite, dès son arrivée, elle éprouve moins que de la sympathie à l’égard de son hôte et pour Piercy, son valet. Son sentiment devient angoisse quand elle découvre que le neveu de sir Dunbuy, Rolland de Globerry, est séquestré dans le donjon du château.

   Quel mystère plane sur la vieille demeure ? Marguerite jure de l’élucider. Mais sa témérité se retournera contre elle. A son tour, elle devient la prisonnière d’Everard Dunbuy. Les supplications de Roland, sa renonciation à sa fortune, à ses titres, à son droit de vivre libre ne peuvent fléchir la volonté du sinistre personnage.

   Tout espoir de recouvrer la liberté, de s’aimer à la face du monde est-il désormais interdit à Roland et à Marguerite qui eurent l’audace de défier leur misérable bourreau ?

 

Descriptif

Editions Tallandier Floralies 23 de 1977 ISBN 2235001548, Etat général Moyen, couverture souple, tranche et dos passés et marqués avec un accroc et tache d’humidité sur la couverture, intérieur assez frais, tranches des pages moyennement salies, livre d’occasion broché format poche de 11,7x18,2 cm, 256 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser