Hachette
PROMO

BLYTON Enid – Oui-Oui et la girafe rose

Réf: j-hbrebogr
1,05 € TTC
1.50 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Illustrations de Jeanne HIVES

Extrait 1

   Qui rouait gaiement ce matin-là, dans sa jolie voiture jaune ? C’était Oui-Oui, le petit bonhomme en bois. Sa tête, montée sur un ressort, s’agitait à toute vitesse comme pour faire : « Oui, oui, oui… ».

   Soudain, au détour du chemin, surgit une girafe en peluche rose. Elle tenait un grand bâton au bout duquel elle avait accroché un morceau de chiffon rouge.

   « Pourquoi un chiffon rouge ? » se demanda Oui-Oui. Il appuya aussitôt de toutes ses forces sur le frein. « Cela veut dire : attention, danger ! Que se passe-t-il donc ? Si cette girafe cherche à me faire une farce, je vais lui allonger son long cou ! Ah ! Ah ! On va bien voir ! »

   Mais la girafe ne cherchait pas du tout à lui jouer un tour. De sa gentille voix de girafe, elle cria :

   « Méfie-toi, Oui-Oui ! juste après le tournant, il y a un arbre en travers de la route. C’est le vent qui l’a fait tomber cette nuit. Je te guette depuis un moment pour te prévenir. »

   Oui-Oui descendit de voiture.

   « Tu m’as rendu un fier service ! J’aurais pu avoir un grave accident. »

   Le petit pantin courut jusqu’u tournant. C’était bien vrai : un arbre était couché en travers de la route. Il n’était pas trop lourd, et Oui-Oui réussit à le faire glisser sur le bas-côté avec l’aide de la girafe.

   Bientôt, Oui-Oui était prêt à repartir.

   « J’aimerai te faire un cadeau pour te remercier. Qu’est-ce qui te ferait plaisir ? Un gros nœud de velours pour te mettre autour du cou ? Oh oui ! Cela t’irait bien. Tu serais très élégante !

   - A vrai dire, je préférerais autre chose.

   - Alors quoi ?

   - Ce que je désire depuis longtemps, Oui-Oui, c’est un grelot comme le tien ! Comme celui qui pend à ton bonnet. Oh ! Un joli grelot qui ferait « Dreling ! Dring ! Dring ! » chaque fois que je bougerais !

   - Très bien. Tu en auras un, déclara Oui-Oui en faisant joyeusement tinter son propre grelot. Tu pourras te l’accrocher au cou. Je te l’apporterai demain ! »

 

Extrait 2

   Le lendemain matin, la place du marché était couverte de manèges, de boutiques et de stands de toutes les couleurs.

   « Petit Bouboule, cria le singe Isidore Macaque en descendant de sa bicyclette, viens à la foire avec moi ! Nous ferons des tours de manège et nous monterons sur les balançoires ! »

   Le petit ours fit une grimace piteuse.

   « Je ne peux pas dépenser beaucoup d’argent, répondit-il, parce que j’ai cassé une vitre la semaine dernière, et c’est moi qui dois payer la réparation.

   - Bon ! Eh ben, nous ferons juste un tour de manège. Et nous regarderons les boutiques. »

   Pour forcer le petit Bouboule à le suivre, Isidore l’attira à lui avec sa queue.

   Ils arrivèrent tous deux sur la place du marché/ Hélas ! Après un premier tour de manège, le petit Bouboule voulut en faire un autre ! Il ne put pas résister ensuite à l’envie de monter sur les balançoires ! Résultat : son porte-monnaie se retrouva bientôt vide !

   « Ça y est ! s’écria-t-il soudain, désolé. J’ai tout dépensé ! Et maintenant, je ne pourrai plus payer le carreau ! »

   Il retourna ses poches, mais elles étaient vides, elles aussi.

   « Léonie Laquille va se fâcher. C’est chez elle que j’ai cassé un carreau avec mon ballon !

   - Moi aussi, j’ai tout dépensé, répondit Isidore. Je ne peux donc pas te prêter de quoi payer la réparation. Tant pis, viens encore faire un tour à la foire, et puis nous rentrerons chez nous.

   - Oh ! Oui ! Allons regarder les gens qui tirent à la carabine sur les tasses, les assiettes et les verres. Bang ! Badabang ! Bing ! Bing ! C’est drôlement amusant ! Tiens ! J’aimerais bien faire ça, moi ! »

   M. Polichinelle avait un stand sur la foire où l’on pouvait tirer à la carabine sur de la vaisselle. Le petit Bouboule et Isidore s’en approchèrent. M. Polichinelle tendait une carabine à M. Culbuto.

   « Je me demande comment il va faire pour viser, chuchota Isidore. Tu vas voir qu’il va culbuter juste au moment de tirer !

   - De quoi ? De quoi ? tonna M. Culbuto d’une voix coléreuse. Vous croyez que je ne vais pas faire mouche à tous les coups ? Eh bien, les enfants, ouvrez les yeux et regardez donc ça ! »

 

Descriptif

Editions Hachette Bibliothèque Rose mini rose année 1984 ISBN 2010085647, état général correct, couverture rigide, tranche et dos moyennement marqués et passés, pages moyennement jaunies, livre d’occasion relié format poche de 11,5x17,2 cm, 158 pages   



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser