France Loisirs

FAILLER Jean – Les diamants de l’archiduc

Réf: pt-flpn
2,00 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Une enquête de Mary Lester

Extrait

1/   Autre temps autre mœurs. Les punks maintenant insultaient les passants, les provoquaient au point que les gens faisaient un large détour pour éviter de passer devant eux.

   « Mais que fait la police ? », s’indigna un petit monsieur bien propret en pressant le pas après s’être traiter de « vieil enculé ».

   La police, pensa Mary en lui faisant un petit sourire, elle est en vacances, du moins en ce qui me concerne, et elle n’a pas la moindre intention d’intervenir.

   Le petit monsieur la regarda d’un air mi-figue mi-raisin, se demandant si elle se moquait ou si elle compatissait. N’ayant pu se déterminer, il tira au large en haussant les épaules et Mary sourit de plus belle. Elle se sentait bien. Sur le guéridon de marbre, un pot de thé fumait et il ne lui manquait qu’une pâtisserie pour se sentir parfaitement heureuse. La maison n’en servant pas, elle s’apprêta à entrer dans les halles pour en acheter, quand une voix martiale se fit soudain entendre :

   - Salut, salut à vous, braves soldats du 17e. Salut, salut à vous, je vous admire et je vous aime…

 

2/   Mary regardait la liasse de journaux ouverts devant elle sans la voir. Il faisait chaud derrière la large vitrine couverte de photos de presse. Elle entendait vaguement des téléphones sonner, des portes claquer, des pas pressés sur le carrelage des couloirs. Une odeur d’encre, de papier et de tabac flottait dans l’atmosphère et il n’y manquait qu’une odeur de misère pour qu’on se croie dans les locaux de la police. Elle imaginait comme si elle y était l’interrogatoire des voyous.

   Les flics avaient dû charger les absents : c’est de bonne guerre en pareil cas. Les arguments avaient dû pleuvoir, du type de ceux qui font mal : Vous n’êtes que de pauvres types, vous vous êtes fait doubler ! Maintenant vos copains sont au soleil, les doigts de pied en éventail avec du fric plein les poches, avec votre part ! Hé, ils ne sont pas fous ! Vaut mieux partager en deux qu’en quatre, pas vrai ? Allez parler les gars, nous on ne vous en veut pas, ce sont les autres qu’il nous faut. On « écrasera le coup si vous vous « allongez ».

   Et bien sûr, Langlois et tahar finissent par ‘allonger », complètement démoralisé, absolument persuadés d’avoir été les pigeons dans cette affaire.

   Leurs complices se nommaient respectivement Jean-Pierre Luant et François Jan.

 

3/   Résumé

   Après ses « exploits » au commissariat de Lorient, voici l’inspecteur stagiaire Mary Lester nommée à Quimper, ville où elle a passé une partie de son enfance et qu’elle retrouve avec émotion.

   Cependant, le commissaire principal est en vacances et son adjoint semble avoir de nombreux préjugés conte les jeunes filles qui veulent « faire de la police ». Aussi la confine-t-il dans de vagues tâches administratives qui ne conviennent pas du tout à l’énergique inspecteur.

   Quand un curieux personnage lui parle d’un hold-up dans une bijouterie, Mary Lester est bien décidée à s’en mêler !

 

Descriptif

Editions France Loisirs Piment noir année 2016 ISBN 9782298112504, Bon Etat général, couverture souple, tranche et dos légèrement passés peu marqués, intérieur frais, tranches des pages légèrement salies, livre d’occasion broché format poche de 11,2x18,2 cm, 160 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser