Rivages

HILLERMAN Tony – Le vent sombre

Réf: pt-rn16
2,00 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Traduit de l’américain par Danièle et Pierre BONDIL

Titre original « Dark wind » Tony Hillerman, 1982.

Extrait

1/   Le capitaine Largo se tenait devant la carte murale où il faisait des calculs.

   - L’avion se trouve ici, dit-il en appliquant un doigt grassouillet sur le papier. Et votre voiture était garée là ? (A nouveau il toucha le papier). Peut-être un peu plus de trois kilomètres. Peut-être moins.

   Chee ne répondit pas. Il s’était rendu compte, trois questions avant celle-ci, qu’il se passait quelque chose d’inhabituel.

   - Et vous nous avez communiqué votre premier rapport par radio à cinq heures vingt, ajouta l’homme qui s’appelait Johnson. Disons qu’il faut quarante minutes pour marcher jusqu’à votre voiture, ce qui laisse encore un laps de temps de cinquante minutes après le moment où vous dites que l’avion s’est écrasé.

   Johnson était un grand maigre aux cheveux roux et au visage constellé de taches de rousseur. Il portait un jean et des bottes de cowboy noires confectionnées dans un cuir d’origine exotique. Sa moustache claire bien taillée et ses yeux bleu pâle observaient Chee. Ils l’avaient observé dès l’instant où il avait pénétré dans le bureau, avec ce regard fixe et impersonnel, ne cillant jamais, que les policiers ont tendance à acquérir. Chee se rappela que c’était l’un des tics professionnels qu’il devait essayer d’éviter.

   - Cinquante minutes, dit Chee. Ouais. Ça doit être à peu près ça.

   Silence. Largo étudiait la carte. Johnson était assis sur une chaise qu’il avait inclinée en arrière contre le mur et, les mains croisées derrière la nuque, il gardait les yeux fixés sur Chee. Il bougea un peu, ce qui fit craquer la chaise.

   - Cinquante minutes, c’est très long, remarqua-t-il.

   Très long pour faire quoi ? pensa Chee. Mais il ne dit rien

 

2/   - Allô.

   - Est-ce que Jake West est là ?

   - C’est lui-même.

   - Jim Chee à l’appareil. Est-ce que votre mémoire est bonne ?

   - assez.

   - Y a-t-il une chance que vous puissiez vous souvenir si Musket est venu travailler chez vous le onze juillet ? Ça fait quatre jours avant les Danses du Retour là-haut sur Deuxième Mesa.

   - Le onze juillet, répéta West. Qu’est-ce qui se passe ?

   - Probablement rien. Juste histoire de s’assurer qu’on n’a rien laissé de côté pour votre cambriolage.

   - Une petite minute. Je ne m’en souviens pas, mais ça doit être écrit sur mes fiches de paye.

   Chee attendit. Il bâilla encore. Cela ne servait qu’à lui faire perdre son temps. Il dégrafa sa ceinture et se débarrassa de son pantalon d’uniforme qu’il jeta au pied de son lit. Puis il déboutonna sa chemise. West revint en ligne.

   - Le onze juillet. Voyons. Il n’est pas venu travailler le dix juillet, ni le onze. Il est venu le douze.

   Chee avait tout-à-coup un peu moins sommeil.

   - Bon, dit-il. Merci.

   - Ça vous apprend quelque chose ?

   - probablement rien.

 

3/   Résumé

   D’anciennes inimités ravivées et un moulin vandalisé. Un mystérieux accident d’avion et des « Belacani » (hommes blancs) qui disparaissent ou surgissent au cœur du désert d’Arizona. Un Navajo surnommé Doigt-de-Fer et un cadavre sans nom : Jim Chee, policier Navajo qui ne se laisse pas facilement intimider poursuivra son enquête jusque dans un village interdit perché sur l’une des Mesas Hopi.

 

Descriptif

Editions Rivages Noir 16 année 1998 ISBN 2869300468, Etat général Moyen, couverture souple, tranche et dos moyennement passés et marqués, intérieur assez frais, tranches des pages un peu salies, livre d’occasion broché format poche de 11,2x17,2 cm, 270 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser