Points

LEON Donna – Un vénitien anonyme

Réf: pt-pp618
1,50 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Traduit de l’américain par William Olivier DESMOND

Titre original  « Dressed of death » Donna Leon, 1994

Extrait

1/   Il examina le reste du cadavre pour essayer de se faire une idée de l’âge et de la condition physique de la victime. Il sentit son souffle qui se coupait un instant, lorsqu’il se rendit compte que ce corps ressemblait au sien de manière effrayante : même corpulence générale, un début d’épaississement de la taille, la cicatrice d’une appendicite de jeunesse. La seule différence tenait à l’absence complète de pilosité ; il se pencha pour étudier de plus près la poitrine, brutalement sectionnées par la longue incision de l’autopsie. Au lieu des poils grisonnants et tire-bouchonnés qu’il avait lui-même à cet endroit, il ne vit qu’un début de chaume. « Est-ce qu’on lui a rasé la poitrine avant l’autopsie ? demanda-t-il.

   - Non, monsieur. Vous savez, ce n’est pas un triple pontage qu’on lui a fait, seulement une nécropsie.

   - Pourtant, on lui a bien rasé la poitrine.

   - Les jambes aussi, si vous regardez. »

   Bruneti constata que c’était exact.

   « Le médecin a-t-il fait des remarques à ce sujet ?

   - pas pendant qu’il travaillait, monsieur. Il y a peut-être quelque chose dans son rapport. Vous n’en avez pas assez ?

   -Si, » acquiesça Brunetti, qui s’éloigna du cadavre. L’employé déploya le drap et secoua comme s’il s’agissait d’une nappe, le faisant descendre parfaitement en place sur le corps. Puis il fit glisser le chariot mobile à l’intérieur, referma la porte et tourna tranquillement la poignée.

   Pendant qu’ils revenaient vers le bureau, l’homme poursuivit ses réflexions. « Peu importe qui c’était. Il ne méritait pas cela. On raconte ici qu’il traînait dans les rues, que c’était un de ces types qui s’habillent en femme. Le pauvre diable devait avoir du mal à tromper les gens, ne serait-ce que parce qu’il ne savait même pas se maquiller, à en croire ce que j’ai vu quand on nous l’a amené. »

   Un instant Brunetti crut que l’employé de la morgue faisait dans l’humour macabre ; puis, à son ton, il comprit qu’il parlait sérieusement.

   « C’est vous qui êtes chargé de découvrir le meurtrier, monsieur ?

   - En effet.

   - Eh bien, j’espère que vous le trouverez. Je peux comprendre qu’on ait envie de tuer quelqu’un, mais pas de cette façon. » Il s’arrêta et eut un regard inquisiteur pour Brunetti. «  Et vous ?

   - Moi non plus.

   - Comme je l’ai dit, j’espère que vous l’attraperez. Prostitué ou pas, personne ne mérite de mourir de cette façon. »

 

2/   Résumé

   Un travesti, vraisemblablement prostitué, est retrouvé mort dans un terrain vague proche des abattoirs de Mestre, la banlieue de Venise. Sa tête a été défoncée et son visage est à peine reconnaissable. Le commissaire Guido Brunetti, qui se voit confier l’affaire, découvre que le travesti n’est autre que le directeur de la Banca di Verona.

   Au cours de l’enquête dans les milieux homosexuels et les bas-fonds de la ville, Brunetti rencontre par hasard le célèbre avocat Santomauro, lequel s’occupe des affaires du patriarche de Venise mais semble aussi jouer double jeu : d’un côté c’est un homosexuel pédophile qui représente un prostitué, de l’autre il préside une puissante ligue chrétienne de défense des bonnes mœurs, la Lega della Moralita et gère de ce fait une partie des biens immobiliers de l’église.

   Une étude approfondie du cadavre du banquier laisse penser que celui-ci aurait été déguisé en travesti après sa mort. Il ne serait donc pas le pervers pour lequel on a voulu le faire passer. Mais pourquoi ? Qu’est-ce qui relie Santamauro à la Banca di Verona et la Lega della Moralita au milieu des prostitués homosexuels. Le commissaire Brunetti a bien une hypothèse, mais il lui reste à prouver ce qu’il avance, pari qui est loin d’être gagné dans une Cité des Doges hautement corrompue.

   Avec pour décor une Venise superbe, qui subit depuis des jours une canicule étouffante, Donna Leon donne la pleine mesure de son talent, conjuguant avec grâce, humour et tension dramatique.

 

Descriptif

Editions Points P618 année 1999 ISBN 2020340399, Assez Bon Etat général, couverture souple, tranche et dos un peu marqués et passés, pages moyennement jaunies, tranches des pages un peu salies, livre d’occasion broché format poche de 11x18 cm, 306 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser