France Loisirs
PROMO

MAY Peter – Cadavres chinois à Houston

Réf: pt-flpmcch
3,50 € TTC
5.00 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Titre original « Snake head » Peter May, 2002

Traduit de l’anglais par Ariane BATAILLE

Extrait

1/   Malgré sa nervosité, Margaret ne put s’empêcher de sourire.

   Mais l’agent Fuller n’était pas là pour plaisanter.

   - Vous savez sans doute, docteur Campbell, que le Bureau a un protocole d’entente avec l’Institut médico-légal des forces armées. En fait, ce sont nos médecins légistes. Nous les appelons dès que nous avons besoin de l’avis d’un expert. La major Cardiff, ici présent, est détaché pour diriger les autopsies de cette affaire.

   Le sourire de Margaret s’évanouit. Personne n’aimait le FBI. Il prenait tout et ne donnait rien. Et c’était l’organisation qui enquêtait sur les irrégularités de toutes les autres agences. Il ne pouvait être qu’impopulaire.

   - Bien, dit-elle avec un calme qu’elle était loin de ressentir. J’apprécie votre offre, messieurs, mais nous sommes tout à fait capables de nous débrouiller seuls, je vous remercie.

   Ce qui était un mensonge. Après déjeuner, elle avait passé deux heures à téléphoner dans toute la cité de la médecine pour essayer de réunir une équipe capable de réaliser les quatre-vingt-dix-huit autopsies. Mais elle n’allait pas laisser le FBI piétiner ses plates-bandes.

   - Vous n’avez pas bien compris, docteur Campbell, Washington souhaite que nous agissions avec toute la rapidité et l’efficacité possibles.

   Fuller marqua une pause puis ajouta :

   - Nous ne vous offrons pas notre aide. Nous prenons l’affaire en main.

   - Eh bien, je vais vous apprendre une chose, agent Fuller, dit Margaret en posant les mains à plat devant elle. Ici, nous ne sommes pas à Washington DC, mais au Texas. Et dans le comté de Harris, ces corps relèvent strictement de ma juridiction.

   - Les corps ont été trouvés dans le comté de Walker. Ils ne relèvent pas de votre juridiction.

   - Les corps sont maintenant dans le comté de Harris, sur la base de l’armée de l’air d’Ellington où je les ai fait transférer il y a une heure. Ils sont à moi.

   Steve leva alors le doigt, comme un écolier.

   - Excusez-moi.

   Ils se tournèrent vers lui.

 

2/   Le problème, c’est que le type de technologie génique utilisé sur ces immigrés chinois n’est pas la chasse gardée d’une poignée de scientifiques à la pointe de leur discipline. Beaucoup de mes anciens collègues auraient été capables de réaliser ce genre de manipulation. Mais peu auraient été assez malins. Parce que, ne vous y trompez pas, nous nous trouvons ici face à un petit chef-d’œuvre. Ce n’est pas du bricolage de terroriste à la noix. C’est l’œuvre d’un professionnel accompli, doué d’une logique perverse qui force l’admiration.

   - Je ne vois pas ce que cela à d’admirable, monsieur Markin.

   Margaret lui jeta un coup d’œil. Il avait l’air très sombre.

   - Ah, mais on doit toujours respecter son ennemi. L’admirer, même. Et surtout ne jamais le sous-estimer. Dans ce cas particulier, nous avons affaire à un esprit d’une grande ingéniosité. Même l’utilisation du virus de la grippe espagnole est ingénieuse. Parce qu’il n’existe pas de vaccin.

   - Comment ces gens ont-ils réussi à se procurer ce virus s’in n’en existait pas de culture vivante en stock ? demanda Margaret.

   - Oh, on a tenté plusieurs fois de récupérer des tissus pour cultiver le virus vivant. On a organisé une expédition pour aller déterrer un groupe de mineurs du permafrost en Norvège. On a aussi prélevé des tissus sur les membres de l’équipage d’un sous-marin prisonnier des glaces arctiques pendant la pandémie de 1918.

 

3/ Résumé

   Au petit matin, sur une route déserte du Texas, l’attention du shérif adjoint Jackson est attirée par un camion frigorifique qui semble abandonné. Lorsqu’il décide de l’inspecter, il ne sait pas que dans la remorque il va découvrir une cargaison qui lui fera regretter amèrement sa curiosité : les cadavres de quatre-vingt-dix-huit clandestins chinois morts asphyxiés.

   N’est-ce qu’un sinistre drame de l’immigration ou s’agit-il d’une affaire beaucoup plus grave ? Les pages du carnet trouvé sur l’un des corps ainsi que d’étranges et inquiétantes marques de piqûres, ne vont pas tarder à mettre en alerte toutes les autorités du pays. Qui a bien pu vouloir transformer ces malheureux, venus chercher des jours meilleurs en Amérique, en véritables bombes humaines ?

 

Descriptif

Editions France Loisirs année 2008 ISBN 9782298007985, Bon Etat général, jaquette, couverture rigide, tranche et dos un peu passés et marqués, intérieur frais, tranches des pages un peu salies, livre d’occasion relié grand format de 13,7x20,8 cm, 416 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser