Le livre de poche

PATTERSON James et PAETRO Maxine – Private Los Angeles

Réf: pt-ldp32818
2,00 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Titre original « Private » Patterson et Paetro, 2010.

Traduit de l’américain par Romain DUCHESNES

Extrait                         

1/   Morte ? Comment était-ce possible ? Il s’agissait sans doute d’une erreur.

   C’était moi qui avais présenté Shelby à Andy. J’avais était témoin à leur mariage, six mois plus tôt, et nous avions dîné ensemble chez Musso & Frank, il y avait à peine une semaine. Andy m’avait annoncé ce jour-là qu’ils baptiseraient leur premier fils Jack.

   Se pouvait-il que Shelby ait fait une attaque, à son âge ? avait-elle eu un accident ? Andy n’avait donné aucune explication. Une seule certitude : il semblait effondré. Et ce qui affectait Andy m’affectait personnellement.

   Collant une liasse de billets dans la main du voiturier, j’escortai Guin, visiblement contrariée, jusqu’à la salle de bal et, avec mes plus sincères excuses, la confiai à Matt Damon.

   J’étais encore en état de choc lorsque je remontai dans mon véhicule, une voiture de sport aux courbes extravagantes, pour m’élancer à pleine vitesse en direction du domicile des Cushman. Cette Lamborghini m’avait été offerte par un client dont j’avais su préserver certains des secrets les plus infâmants. Mais c’était un véritable aimant à flics.

 

2/   James se leva d’un bond pour prendre la place de Mo devant le clavier d’ordinateur.

   - Les fantômes, moi, je n’y crois pas. Si le tueur de lycéennes se délace et qu’il respire, il a des empreintes digitales, des cheveux et des cellules cutanées. Plus il tue, plus il risque de commettre une erreur.

   Elle tapa une commande et projeta un résumé de l’affaire sur les écrans plats.

   Le relevé chronologique montrait que le tueur frappait tous les deux mois environ, mais le rythme semblait récemment s’être accéléré. A droite, une carte de l’est de Los Angeles parsemée de petits drapeaux donnait la localisation géographique de chaque meurtre.

   Le portrait des douze victimes occupait un écran à lui tout seul.

   Les filles n’avaient rien en commun. Certaines étaient claires de peau, d’autres avaient le teint plus mat. Certaines étaient jolies, d’autres plus ordinaires. Il y en avait des minces, des rondelettes, des intellos, des sportives. Toutes lycéennes. Toutes mortes sans raison, sans explication. 

 

3/   Résumé

   Jack Morgan dirige l’agence de détectives privés la plus élitiste qui soit, Private, qui dispose de bureaux dans le monde entier. Politiciens, hommes d’affaires et stars du show-biz sont au nombre de ses clients. Profiling, balistique, informatique, analyses scientifiques… rien ne résiste à ses experts !

   A Los Angeles, Jack enquête sur un tueur en série qui s’en prend à des lycéennes – onze jusqu’à présent, toutes tuées de manière différente -, lorsqu’il apprend que la femme de son meilleur ami a été sauvagement assassinée.

   Vient alors se greffer une autre histoire plus personnelle encore, qui oblige Jack à enfreindre une règle absolue, ne jamais pactiser avec le diable… Qui a dit qu’à L.A. le crime c’était du cinéma ?

 

Descriptif

Editions Le livre de poche thriller 32818 année 2013 ISBN 9782253167235, Assez Bon Etat général, couverture souple, tranche et dos passés et un peu marqués, intérieur assez frais, tranches des pages un peu salies, livre d’occasion broché format poche de 11,2x17,8 cm, 408 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser