QUEEN Ellery – La ville maudite – La Guilde du livre

Réf: pt-lgdleqvm
3,00 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Titre original « Calamity town » Ellery Queen 1942

Traduit de l’américain par Simone Lechevrel

Extrait

1/   Me Queen resta silencieux, et elle reprit :

   - … Comment avertir mes parents sans les tuer ? D’ailleurs, ça ne servirait à rien. Si. Il le faut !

   Une voiture montait la côte dans la nuit.

   - Vous laissez votre émotion dominer votre faculté de raisonnement, Pat, dit Ellery. Une situation semblable exige, avant tout, beaucoup d’observation et de prudence. Elle exige aussi une langue disciplinée.

   - Je ne comprends pas…

   - Une fausse accusation ferait le malheur de quatre personnes… Il faut aussi penser à vos parents, mon petit.

   - Oui. Et Nora a tant attendu…

   - Le temps sera peut-être un précieux allié. Nous observerons, nous veillerons et nous serons deux à porter votre secret, Pat. Diable ! ai-je dit « nous » demanda Mr Queen. Je viens de signer un engagement, sans m’en apercevoir.

   - Oh ! fit Pat, saisie. Vous n’allez pas reculer maintenant ? Je ne m’étais même pas posé la question. Depuis cet affreux instant, j’ai toujours compté sur vous Ellery, vous devez aider Nora ! Il nous faut votre expérience. Je vous en supplie, ne nous abandonnez pas !

   Pat le secoua.

   - J’ai dit « nous », n’est-ce pas ? répondit Mr Queen avec une sorte d’irritation.

 

2/   Nora resta quatre jours alitée après Noël. Mais le vingt-cinq décembre, elle reparut, fraîche, gaie… trop gaie même. Elle annonça qu’elle en avait assez d’être toujours malade comme une vieille femme, mais que tout cela allait changer ! Puisqu’elle avait gâché la Noël familiale, elle réparerait ses torts en donnant un grand réveillon de la Saint-Sylvestre. Naturellement, tout le monde était invité.

   Jim lui-même s’épanouit et il embrassa sa femme. Pat, témoin de ce baiser, faillit s’étrangler et elle détourna la tête. Mais Nora rendit son baiser à Jim et, pour la première fois depuis des semaines, ils échangèrent un vrai regard d’amoureux.

   John F. et Hermy rayonnaient.

   - Quelle bonne idée, Nora ! s’écria Hermy. Soigne bien ta réception, ma chérie. Quant à moi, je ne lèverai pas le petit doigt pour t’aider. A moins, naturellement, que tu ne préfères…

   - Il n’en est pas question, maman ! interrompit Nora. C’est moi qui reçois et je me charge de tout…

   Elle enlaça Pat avant d’ajouter :

   - … Oh ! ma chérie ! Tu as été un ange, cette semaine, et j’ai été infecte. Quand je pense que je t’ai même jeté à la tête ce qui me tombait sous la main ! Pourras-tu me pardonner ?

   - Triple sotte ! riposta Pat. Je te pardonnerais n’importe quoi si tu voulais bien te comporter toujours comme tu le fais maintenant.

 

Descriptif                                                                          

Editions La Guilde du Livre année 1972, Bon état général Correct, couverture semi-rigide, tranche et dos légèrement marqués et passés avec un tout petit accroc sur le bas de la couverture, intérieur frais, tranches des pages moyennement salies, livre d’occasion broché format poche de 12,3x18,3 cm, 310 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser