Fleuve Noir

SAN ANTONIO – Tango chinetoque

Réf: pt-fnhsp511
1,20 € TTC
 En stock
Ajouter au panier
Description
Avis

Extrait

1/   Le DCD de l’armée de l’air américaine vrombit dans la nuit d’Asie.

   Je file un regard à Béru. Les mains nouées sur la bedaine, voûté à cause du parachute qui lui gonfle le dos, il pionce en émettant un bruit nettement supérieur à celui de l’appareil.

   Un officier amerlock assis en face de moi m’adresse un clin d’œil.

   - On va bientôt arriver, dit-il dans un français approximatif. Il faudrait réveiller votre camarade.

   - Dans combien de temps, interrogé-je.

   Il mate sa tocante.

   - Dix minutes environ. Le poste de pilotage nous préviendra cinq minutes avant le point de largage.

   - Alors il sera temps de secouer Bérurier.

   Je médite un instant, les yeux fixés sur le ciel moutonneux qui s’étale au-dessous de nous. Désormais, selon la volonté ferme du Vieux, nous ne sommes plus Français. Notre Président de la République doit faire un voyage à Pékin dans les jours à venir et, étant donné les bonnes relations nouées entre la France et la Chine, un incident diplomatique est à éviter coûte que coûte. Officiellement, et quoi qu’il arrive, nous sommes deux alpinistes suisses qui se sont égarés dans la chaîne de l’Himalaya. On va nous parachuter près de la frontière du Cachemire avec un matériel de montagne destiné à accréditer notre version. Ensuite, ce sera l’Inconnu avec un I majuscule. A nous de jouer. Dans cette période indécise du voyage, au cours de ce temps mort qui échappe à mon contrôle, je fais un retour sur moi-même.

 

2/   - C’est pas folichon, grommelle Sa Majesté au bout d’une heure de tape-séant. Pas étonnant qu’ils veulent s’expanser, les Chinetocks, s’ils ont que la mer de sable d’Ermenon-Ville en guise de potager ! Où qu’on va au juste ?

   - On longe la chaîne du Tibet, renseigné-je.

   - Et on la longe pendant combien de temps ?

   - Elle mesure plusieurs centaines de kilomètres.

   Ça le fait bondir, Béru. Il se vrille la tempe d’un index qui a l’habitude de désigner les misères de la vie.

   - Et après, demande-t-il ?

   - On n’est pas du tout certain d’avoir un après.

   Il gamberge un moment, le passe-montagne bas sur la vitrine car la nuit est froide comme une dame patronnesse. Puis il renifle puissamment afin d’éviter la formation de stalactites et demande :

   - Bon, on est venu ici pour repérer une base ; seulement la Chine, c’est grand à ce que je m’ai laissé dire, non ?

 

3/   Résumé

   Moi, vous me connaissez ?

   J’ai pas l’habitude de vous mener en bateau et quand ça arrive, c’est moi qui rame !

   Alors si je vous affirme que vous n’avez encore jamais lu un bouquin comme celui-ci, vous pouvez me croire !

   Dans le Tango Chinetoque, vous allez trouver des trucs qui vous ferons dresses les poils des bras sur la tronche ! Vous y verrez comment, en Chine, on fabrique mille kilomètres d’autoroute par jour ! Comment un mouton tombe amoureux de Béru ! Comment Béru opère de l’appendicite un zig qui n’en a pas besoin ! Vous y verrez comment le Gros et moi on se paye une virouze dans le cosmos ! Parfaitement ! Et puis, l’amour à la chinoise, ça ne vous dit rien ?

   Cette extraordinaire aventure se passe en Chine, mais on ne rit pas jaune pour autant. Et si le coq gaulois se fait déplumer le dargif par moments, ça ne l’empêche pas de chanter fort !

   Non, franchement, je plains Louis XVI qui est mort trop tôt pour avoir pu lire ça !

   SAN-ANTONIO

Descriptif

Editions Fleuve Noir HS Police 511 année 1965, Etat général Moyen, couverture souple, tranche et dos passés et marqués avec une déchirure de 3 cm au dos, pages jaunies, tranches des pages un peu salies, livre d’occasion broché format poche de 11,2x17,7 cm, 256 pages



Aucun avis n'a encore été laissé sur ce produit, soyez le premier à laisser votre avis.
Produits pouvant vous intéresser